Gary Kinsman

 

Gary Kinsman enseigne la sociologie à l’Université Laurentienne à Sudbury. Il a été l’un des premiers de l’équipe du AIDS Committee of Toronto, membre de AIDS ACTION NOW!, de la Newfoundland AIDS Association, du Valley AIDS Concern Group in Nova Scotia, et actuellement impliqué dans le AIDS Activist History Project. Il est aussi l’auteur de The Regulation of Desire, et a co-écrit The Canadian War on Queers. Vous pouvez lire ses contributions sur le site Radical noise : https://radicalnoise.ca/

Quelques leçons du militantisme anti-SIDA pour s’organiser dans le contexte de la pandémie du Coronavirus (COVID-19)

Par Gary KINSMAN —

Comme toute urgence sanitaire, la crise du SIDA mettait/met en confrontation un condensé de réalités et de rapports sociaux. Lorsqu’il est question de santé publique, la question qu’il importe de poser est : de quel « public » parle-t-on et la « santé » de qui souhaite-t-on protéger ? La pandémie actuelle soulève les mêmes enjeux et bien d’autres encore, mais dans un contexte où le capitalisme néolibéral est encore plus avancé dans la destruction du système de santé, de l’assistance sociale et de l’État providence, et a créé une ère de travail précaire dans plusieurs pays.