Sophie Lewis

 

Sophie Lewis est autrice, chercheuse invitée au Alice Paul Center for Research on Gender, Sexuality and Women de l’Université de Pennsylvanie et enseigne parfois au Brooklyn Institute for Social Research à Philadelphie. Son premier ouvrage, Full Surrogacy Now: Feminist Against Family à été publié en 2019 (Verso Books).

Ses recherches actuelles portent sur l’étiologie de l’eugénisme, le bioconservatisme et le féminisme impérialiste, c’est-à-dire, notamment, les récits d’un prétendu esclavage blanc passé et présent, le fémonationalisme et le féminisme exclusif des trans.

Elle se considère comme une exilée académique. Vous pouvez appuyer son travail ici.

Faire d’un abri une maison

Par Sophie LEWIS —

Dans le contexte de la pandémie, alors qu’on appelait la population à se réfugier dans son domicile, Sophie Lewis remet en question l’idée que la maison soit un lieu sécuritaire pour plusieurs. Alors que les plateformes de vidéoconférence donnent l’impression d’abolir les frontières entre privé et public, Lewis affirme que la logique du confinement risque au contraire de renforcer la privatisation du foyer et l’exclusion des populations marginalisées. Mais au même moment, les mesures de confinement n’arrivent pas à contenir la réponse populaire aux violences racistes. Observant les émeutes qui éclatent un peu partout aux États-Unis, les rassemblements et les campements autogérés, Lewis rappelle avec espoir que seule la révolution peut faire d’un abri, une maison.